Parlez-vous Fintech? Les 25 définitions à connaître absolument

schwab-automated-investing-4

Finobuzz – Parlez-vous FinTech?! Les 25 définitions à connaître absolument

La Fintech se démocratise à vive allure. Elle a envahi la presse financière et elle sera aussi bientôt au programme des candidats au titre CFA. Mais lorsqu’on parle de FinTech, les termes utilisés sont parfois déroutants.

Afin de vous aider à mieux comprendre l’univers de la FinTech, cette industrie où la finance et la technologie s’entremêlent, voici un petit lexique (non exhaustif) des termes régulièrement utilisés dans ce milieu:

  • 1/ API (Application Programming Interface)

téléchargement (5).jpgUne API (interface de programmation applicative) est une interface qui permet à deux logiciels ou systèmes de communiquer entre eux, ce qui simplifie l’échange de données.

« Une interface de programmation est une façade clairement délimitée par laquelle un logiciel offre des services à d’autres logiciels. » (Source: Wikipédia)

Les API sont notamment utilisées pour l’Open Banking.

Le Big Data (mégadonnées) désigne « des ensembles de données devenus si volumineux qu’ils dépassent l’intuition et les capacités humaines d’analyse et même celles des outils informatiques classiques. » (Source: Wikipédia)

Le Big Data fait référence à l’étude de ces données dans le but d’identifier des corrélations ou des tendances qui ne seraient pas apparentes avec les processus traditionnels d’analyse.

Pour découvrir le potentiel du Big Data d’une manière plutôt amusante, lisez Everybody Lies: What the Internet Can Tell Us About Who We Really Are de Seth Stephens-Davidowitz.

[Je vous préviens, après avoir lu ce livre, vous risquez de ne plus jamais vouloir utiliser Google. Et c’est une très bonne chose !!!

Utilisez DuckDuckGo ou Qwant. Sinon, vous ferez au moins attention à ce que vous recherchez via Google…]

Le Bitcoin est la première cryptomonnaie a avoir été créée en 2009 par un inconnu utilisant le nom de Satoshi Nakamoto.

Il s’agit d’une monnaie virtuelle décentralisée qui ne dépend d’aucune banque centrale.

Consultez: Investir: quels facteurs influencent le prix du Bitcoin ?!

Elle repose sur une blockchain qui a pour objectif de créer un système sécurisé et décentralisé de payement pair-à-pair (peer-to-peer).

Sur Amazon: Bitcoin, la monnaie acéphale

La blockchain  (chaîne de blocs en français) est la technologie à la base de la création du Bitcoin et par la suite d’autres cryptomonnaies (Ethereum, etc).

La blockchain est une technologie: 1. de stockage et de transmission d’informations, 2. transparente, 3. sécurisée, et 4. fonctionnant sans organe central de contrôle.

Consultez: 8 livres pour comprendre la Blockchain et le Bitcoin

Une blockchain constitue une base de données sécurisée et distribuée : elle est partagée par ses différents utilisateurs, sans intermédiaire, ce qui permet à chacun de vérifier la validité de la chaîne. (Source)

Sur Amazon: Big Bang Blockchain

Le cloud computing est « l’accès via un réseau de télécommunications, à la demande et en libre-service, à des ressources informatiques partagées configurables.

Il s’agit donc d’une délocalisation de l’infrastructure informatique. » (Source: Wikipédia)

Le cloud computing a rendu possible l’analyse des mégadonnées (Big Data) et l’utilisation d’applicatifs distants en mode SaaS.

Sur Amazon: Cloud computing: Décider – Concevoir – Piloter – Améliorer

Le crowdfunding désigne « tous les outils et méthodes de transactions financières qui font appel à un grand nombre de personnes afin de financer un projet. » (Source: Wikipédia)

Lisez: Les trois types de crowdfunding, pour qui et pour quoi ?!

Ce mode de financement auprès de la « foule » (les internautes) se fait sans l’intervention des intermédiaires traditionnels du financement (banques).

Sur Amazon: Le crowdfunding : Fondements et pratiques

Le crowdlending est un type de financement participatif (crowdfunding) basé sur le prêt.

image-couple2016Lorsqu’on parle de crowdlending, « on fait référence aux plateformes de prêts, spécialement conçues pour le crowdfunding. »

Consultez: Uberisation: les 4 piliers de l’économie collaborative

L’emprunteur s’adresse, par le biais d’une plateforme web, à une multitude de prêteurs qui vont participer à hauteur de leurs moyens. (Source: crowdlending.fr)

  • 8/ Cryptographie

« La cryptographie est une des disciplines de la cryptologie s’attachant à protéger des messages (assurant confidentialité, authenticité et intégrité) en s’aidant souvent de secrets ou clés. » (Source: Wikipédia)

La cryptographie permet d’assurer la sécurité des blockchains ainsi que celle des données d’autres applications FinTech.

Les cryptomonnaies reposent sur la cryptographie.

Sur Amazon: Cryptographie – Libertés individuelles et codes secrets

Une cryptomonnaie (ou monnaie virtuelle) est une « monnaie électronique et peer-to-peer, se basant sur les principes de la cryptographie pour valider les transactions et la génération de la monnaie elle-même. » (Source: Blockchain France)

Ne manquez pas: Classement des 20 cryptomonnaies les plus valorisées depuis 2015

Les cryptomonnaies les plus connues sont le Bitcoin et l’Ether (Ethereum).

« On entend par cybersécurité l’ensemble des outils, politiques, concepts de sécurité, mécanismes de sécurité, lignes directrices, méthodes de gestion des risques, actions, formations, bonnes pratiques, garanties et technologies qui peuvent être utilisés pour protéger le cyberenvironnement et les actifs des organisations et des utilisateurs. » (Source: infocrise.lu)

Lisez: La cybersécurité est la préoccupation majeure du secteur financier

La cybersécurité consiste à garantir la disponibilité, l’intégrité et la confidentialité des données.

Sur Amazon: Sécurité informatique – Ethical Hacking : Apprendre l’attaque pour mieux se défendre

L’Ethereum est une blockchain créée par Vitalik Buterin et financée par une ICO (Initial Coin Offering) en juillet 2015.

La cryptomonnaie associée à l’Ethereum est l’ether.

Ne manquez pas: Ethereum: Quelques sites pour gagner des ether gratuitement

Cette blockchain a permis la création des smart contracts (contrats intelligents), ce qui la différencie de celle du Bitcoin.

Sur Amazon: Mastering Ethereum: Building Smart Contracts and Dapps

images (10)La finance alternative, plus connue sous l’appellation shadow banking, banque de l’ombre ou « système bancaire parallèle, » englobe « les entités non régulées qui, sans être soumises à la réglementation bancaire, effectuent des activités proches des activités bancaires. »

Dans le monde de la FinTech, il s’agit principalement des organisations de prêts en ligne peer-to-peer (crowdlending).

Pour en savoir plus: Le shadow banking, c’est quoi ? 

« Un incubateur d’entreprises ou un accélérateur de startup est une structure d’accompagnement de projets de création d’entreprise. »

Consultez: Zoom sur l’industrie des accélérateurs de startups

L’incubateur peut apporter un appui en termes d’hébergement, de conseil et de financement, lors des premières étapes de la vie de l’entreprise. (Source: Wikipédia)

Dans le domaine de la Tech et des FinTech, deux incubateurs sont particulièrement connus. Il s’agit de Startupbootcamp et Y Combinator.

Si vous songez créer votre startup, jetez un coup d’œil au livre Founders at Work: Stories of Startups’ Early Days.

10553068

Crédit: JDN

Une ICO est un mode de financement pour les projets de nouvelles cryptomonnaies ou liés à une blockchain.

Une ICO consiste à vendre des tokens à des personnes enthousiastes pour l’avenir du nouveau projet financé.

Pour faire simple, une ICO est un mélange entre crowdfunding et IPO (Initial Public Offering).

Pour en savoir plus: Cryptomonnaie: Qu’est qu’une ICO ? 

téléchargement (7).jpgSelon Clayton Christensen, professeur à Harvard, une innovation disruptive se caractérise « par un accès massif et simple à des produits et services jusqu’ici difficilement accessibles ou coûteux .»

Consultez: Silicon Valley: la disruption digitale expliquée en cartoons

Une innovation disruptive est une innovation de rupture, par opposition à l’innovation incrémentale qui se contente d’optimiser l’existant. (Source: Hub One)

Sur Amazon: The Innovator’s Dilemma : When New Technologies Cause Great Firms to Fail

téléchargement (8).jpgL’Insurtech (assurtech en français) est un sous-segment de la FinTech qui se focalise sur le marché de l’assurance.

Lisez: InsurTech: attendez-vous à une seconde déferlante vraiment disruptive !!!

« L’assurtech propose de s’appuyer sur les technologies numériques et digitales pour créer de la valeur sur les produits en assurance automobile, habitation, épargne-vie et autres garanties professionnelles. » (Source: Rachat du crédit)

Sur Amazon: The InsurTech Book

L’intelligence artificielle est  » l’ensemble de théories et de techniques mises en œuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l’intelligence. »

Consultez: Informatique: 15 livres pour apprendre à programmer 

L’intelligence artificielle correspond donc à un ensemble de concepts et de technologies plus qu’à une discipline autonome constituée. (Source: Wikipédia

Sur Amazon: L’Intelligence Artificielle pour les développeurs – Concepts et implémentations en Java

« L’Internet des objets (« Internet of Things » ou IoT) représente l’extension d’Internet à des choses et à des lieux du monde physique. »

L’IoT est considéré comme la troisième évolution de l’Internet, le Web 3.0.

L’Internet des objets est en partie responsable d’un accroissement exponentiel du volume de données généré sur le réseau, à l’origine du big data. (Source: Wikipédia)

Sur Amazon: Objets connectés – La nouvelle révolution numérique

Le machine learning («l’apprentissage machine ») est un champ d’étude de l’intelligence artificielle.

Lisez: Quelques livres pour apprendre Python [Machine Learning]

Il concerne la conception, l’analyse, le développement et l’implémentation de méthodes permettant à une machine (au sens large) d’évoluer par un processus systématique, et ainsi de remplir des tâches difficiles ou problématiques par des moyens algorithmiques plus classiques. (Source: Wikipédia)

Sur Amazon: Machine Learning in Action

OBP_full_stack_webL’Open Banking est « le fait de permettre à travers des API à des acteurs tiers de se connecter aux services de la banque de façon simple et standardisée, afin de développer leurs propres applications. »

Pour faire simple, l‘Open Banking utilise des API pour partager des informations de manière sécurisée.

Pour en savoir plus:  Qu’est-ce que l’ « Open Banking » ?

« La désignation open source, ou « code source ouvert », s’applique aux logiciels (et s’étend maintenant aux œuvres de l’esprit) dont la licence respecte des critères précisément établis par l’Open Source Initiative, c’est-à-dire les possibilités de libre redistribution, d’accès au code source et de création de travaux dérivés. »

Consultez: The Hacker Manifesto

Mis à la disposition du grand public, ce code source est généralement le résultat d’une collaboration entre programmeurs. (Source: Wikipédia)

Sur Amazon: L’éthique des hackers

images (11)La RegTech est un sous-secteur de la FinTech.

L’objectif des RegTech est d’aider « les acteurs financiers à gérer les contraintes réglementaires de manière innovante afin de réduire les coûts. »

Pour en savoir plus: La RegTech, c’est quoi ?!

6917253693_285ae3b40a_bUn robo-advisor (« robot-conseiller ») est un type de conseiller en gestion de patrimoine automatisé qui assure la gestion de portefeuilles en ligne avec une faible intervention humaine.

Ne manquez pas: Investir avec un Robo Advisor: 4 risques à ne pas négliger, selon l’IOSCO

Les conseils donnés par les robo-advisors sont basés sur des algorithmes, sur l’étude du big data, et sur l’évolution des marchés financiers. (Source: Wikipédia)

  • 24/ SaaS (Software as a service)

« Le logiciel en tant que service ou software as a service (SaaS) est un modèle d’exploitation commerciale des logiciels dans lequel ceux-ci sont installés sur des serveurs distants plutôt que sur la machine de l’utilisateur. » (Source: Wikipédia)

Les clients ne paient pas de licence d’utilisation pour une version, mais utilisent librement le service en ligne ou, plus généralement, payent un abonnement.

Sur Amazon: The Complete Guide to Software as a Service: Everything you need to know about SaaS

  • 25/ Smart contracts (contrats intelligents)

contractUn « smart contract » est un « transfert de valeurs automatisé fondé sur des conditions mutuellement convenues » qui s’exerce sur une blockchain. (Source: Bitcoin.fr)

Les smart contracts sont des programmes autonomes qui exécutent automatiquement les conditions et termes d’un contrat, sans nécessiter d’intervention humaine une fois démarrés, selon Blockchain France.

Sources: 

[Crédit photo de couverture: Artivest]

Sur Amazon: The FinTech Book: The Financial Technology Handbook for Investors

Comparez votre crédit en ligne avec KreditConso

Poursuivez avec: Les Fintech sont-elles une menace pour la stabilité financière ?!

Donnez un petit coup de pouce à Finobuzz :

0-CrGDjfDRnEUnCC0h

Finobuzz vous recommande aussi: 

Robo-advisors: seules quelques startups survivront

Infographie: Le soutien des banques aux Fintech s’accélère

Bitcoin vs. Ethereum: dans quelle cryptomonnaie investir en 2017 ?

Examen CFA: la Fintech sera au menu des candidats dès 2019

Infographie: les 196 Licornes recensées dans le monde 

Et bien plus encore sur Finobuzz.com, Le Site de la Nouvelle Génération d’Entrepreneurs et de Financiers !!

Suivez-nous sur Facebook ou sur Twittter @Finobuzz

Parlez de Finobuzz autour de vous et contribuez à créer la nouvelle génération de financiers et d’entrepreneurs!!

Made with love and  by Finobuzz  images-10

Publicités

9 réponses à “Parlez-vous Fintech? Les 25 définitions à connaître absolument

  1. Pingback: Les 6 sites incontournables pour les candidats au titre CFA | Finobuzz·

  2. Pingback: Québec: La grande rupture des pratiques technologiques des conseillers financiers | Finobuzz·

  3. Pingback: Bitcoin vs. Ethereum: dans quelle cryptomonnaie investir en 2017 ? | Finobuzz·

  4. Pingback: 8 livres pour comprendre la Blockchain et le Bitcoin | Finobuzz·

  5. Pingback: Les pros de la finance ne s’entendent pas sur la Fintech | Finobuzz·

  6. Pingback: L’investissement dans la Fintech atteint un nouveau record | Finobuzz·

  7. Pingback: Les 6 tendances porteuses de la Tech en 2017 | Finobuzz·

  8. Pingback: Bitcoin, Litecoin, Ripple : quelles différences ? | Finobuzz·

  9. Pingback: Google, Amazon et Facebook sont plus dangereuses pour les banques que les Fintech | Finobuzz·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s