Québec: des journalistes surveillés par le SPVM et la SQ, so what ?!

monitoring-1305045_960_720

Finobuzz – Québec: des journalistes surveillés par le SPVM et la SQ, so what ?!

C’est officiel !! Certains journalistes québécois auraient été victimes d’espionnage venant de la part du Service de Police de la Ville de Montréal (SPVM) et de la Sûreté du Québec (SQ). Et voilà que c’est le drame au Québec !!

I don’t want to live in a world where everything that I say, everything I do, everyone I talk to, every expression of creativity or love or friendship is recorded.” – Edward Snowden

Effectivement, sur la forme, Finobuzz ne peut qu’être que d’accord avec les journalistes québécois:

La police n’a pas a surveiller des journalistes !! C’est un scandale !! Honte au SPVM et à la SQ !!

Et sur le fond, franchement, est-ce qu’il y a de quoi autant jaser ?!

Comme si c’était une grande nouvelle qu’on était tous espionné ?! Ça ne concerne pas que les journalistes.

Mais bon, voilà qu’il faut que ces pauvres journalistes québécois doivent s’apitoyer sur eux-mêmes.

Ces derniers seraient devenus les proies de ces méchants policiers qui les espionnent tapis dans l’ombre..

bien-occuper-lapin-domestique.jpg

Encore, une fois, répétons-le, effectivement, la police n’a pas à espionner des journalistes !!! C’est une Honte !!!

Mais si on remettait un peu les choses dans leur contexte… Voilà que le chasseur se plaint d’être chassé !!

Et puis devant la mitraille
Venue de tous les fourrés
Abandonnant la bataille
Les chasseurs se sont sauvés » – Chantal Goya – Un lapin 

Hey, franchement, c’est l’hôpital qui se fout de la charité !

Les journalistes sont des champions incontestés en matière d’espionnage et maintenant voilà qu’ils chialent car la police les espionne…

Ils sont aussi champions du monde en matière d’harcèlement mais si vous les critiquez un peu trop, ce seront les premiers à faire appel au SPVM pour vous charger abusivement d’harcèlement (chose vécue !!).

Je ne parle même pas des violations des droits de l’Homme qui ont lieu dans un certain journal québécois (là encore, chose vécue).

Mais ces pauvres journalistes chialent… Ce sont des blanches colombes et ceux qui n’ont pas des carte de presse sont des crapauds !!

Mais concrètement, la grande question à se poser est:

Est-ce que les journalistes sont intouchables ?! Est-ce qu’ils ont tous les droits, sous prétexte qu’ils travaillent pour un média ?!

Je n’ai pas de réponse et si vous en avez une je suis curieux de la connaitre, mais clairement je pense que les journalistes devraient arrêter de se croire intouchables !!

Et entre vous et moi, je me dis que si le SPVM ou la SQ voulait vraiment connaitre les sources de ces journalistes, la meilleure manière n’est pas de les espionner mais des les questionner.

Je suis pas vraiment certain que beaucoup de journalistes d’ici accepteraient d’aller en prison pour protéger leurs sources.

En tout cas, espionnage ou pas, cette affaire devrait au moins faire comprendre aux journalistes québécois qu’ils doivent être vigilants en terme de sécurité.

Je ne sais pas comment ça se passe dans les journaux qui traitent d’affaires criminelles etc. mais ce que je sais, c’est que dans un journal économique du Québec, les données et les conversations par courriel des journalistes ne sont pas cryptées…

Et je sais que les journalistes de ce journal n’ont aucune (ou peu de) connaissance en matière de cybersécurité !!!

Je ne vous révèle pas le mot de passe principal des comptes de la personne en charge du site internet de ce journal, mais je peux vous dire qu’un logiciel pour cracker un mot de passe basé sur un dictionnaire le trouvera en moins de deux secondes…

[Remarquez que ce n’est pas très normal que je connaisse ce mot de passe.. En matière de sécurité, ce gestionnaire est une honte !!! Ou sinon je suis un expert en matière de « social enginerring » 🙂 ] 

Ayoye !!!

Nous sommes en 2016, bientôt en 2017 !! Peut être qu’il serait temps que les journalistes québécois se réveillent !!

[Crédit photo de couverture: Pixabay – CC]

Poursuivez avec: La lente agonie de la presse financière québécoise

Sur Amazon: Cybersécurité – 5e éd. – Sécurité informatique et réseaux

Donnez un petit coup de pouce à Finobuzz :

0-CrGDjfDRnEUnCC0h

Finobuzz vous recommande aussi: 

E-réputation: Quels sont vos droits et obligations sur Internet ?! 

L’ « exécution publique » de Djemila Benhabib: le plagiat, c’est quoi ?!

Capitalisme, crowdfunding, démocratie: Sauver les médias

Et bien plus encore sur Finobuzz.com, Le Site de la Nouvelle Génération d’Entrepreneurs et de Financiers !!

Suivez nous sur Facebook ou sur Twittter @Finobuzz

Parlez de Finobuzz autour de vous et contribuez à créer la nouvelle génération de financiers et d’entrepreneurs!!

Publicités

2 réponses à “Québec: des journalistes surveillés par le SPVM et la SQ, so what ?!

  1. Pingback: Blogueurs, journalistes, etc: comment déjouer la surveillance sur Internet ?! | Finobuzz·

  2. Pingback: Médias financiers québécois: encore plus concentrés, encore moins de diversité ? | Finobuzz·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s