Travail à Montréal: une note de B- selon l’Ordre des CRHA

bonnet-ane-capirote.jpg

Finobuzz – Travail à Montréal: une note de B- selon l’Ordre des CRHA

Comme à l’école: « Peut mieux faire ». Et oui, les entreprises de la région de Montréal ont encore du pain sur la planche pour offrir un environnement de travail agréable à leurs employés, selon un baromètre de l’Ordre des CRHA. 

Cette note globale de B-, qui est plutôt faible, est basée sur l’analyse de quatre critères suivants:

  • 1/ Leadership: note de B

Le manque de reconnaissance demeure préoccupant, lit-on dans le communiqué de presse de l’Ordre des CRHA.

Consultez: Leadership: 4 stratégies pour devenir Influenceur

« Ainsi, bien que les 2/3 des travailleurs les jugent compétents, une organisation sur deux considère que ses gestionnaires ne manifestent pas suffisamment de reconnaissance envers leurs employés. »

  • 2/ Culture et engagement: note de A

Huit travailleurs sur 10 sont fiers de travailler pour leur organisation, sont satisfaits de leurs tâches et jugent que leur milieu est propice à la collaboration, dit le communiqué de presse.

« Toutefois, la modernisation des pratiques de gestion de la performance et la conciliation travail-vie personnelle sont des enjeux à surveiller. »

  • 3/  Gestion des talents: note de C

Un travailleur sur deux a l’impression de ne pas avoir de possibilités d’avancement au sein de son entreprise, selon le communiqué de presse.

Lisez: Les surdoués, le monde du travail et le Principe de Peter

« De leur côté, à peine 40 % des organisations affirment disposer d’une stratégie de relève pour les postes clés. L’absence d’une telle stratégie au sein des organisations est inquiétante. »

Le pourcentage chute sous les 25 % dans le cas des entreprises de moins de 100 employés.

  • 4/ Contrôle des coûts: note de C

Moins de la moitié des organisations dispose de mesures relatives au taux de roulement volontaire et aux invalidités, dit le communiqué.

De plus, les problématiques liées à la santé mentale sont préoccupantes, souligne l’Ordre des CRHA.

« Les invalidités de nature psychologique (45 %) sont désormais presque aussi fréquentes que celles de nature physique (55 %). »

Cette analyse de l’Ordre des CRHA a été réalisée à partir des données recueillies auprès de 575 salariés et de 831 organisations.

[Crédit photo de couverture: etaletaculture.fr] 

Sur Amazon:

Finobuzz vous recommande aussi: 

Montréal: l’enfer des immigrants diplômés en Finance  

Tricherie à l’UQAM: ça jase sur les réseaux sociaux !!!

Même les ânes sont « doués » : les 8 formes d’intelligence, selon Howard Gardner

Et bien plus encore sur Finobuzz.com, Le Site de la Nouvelle Génération d’Entrepreneurs et de Financiers !!

Suivez nous sur Facebook ou sur Twittter @Finobuzz

Parlez de Finobuzz autour de vous et contribuez à créer la nouvelle génération de financiers et d’entrepreneurs!!

Publicités

3 réponses à “Travail à Montréal: une note de B- selon l’Ordre des CRHA

  1. Pingback: UQAM: Même l’internationalisation se meurt | Finobuzz·

  2. Pingback: Canada: hausse des salaires de 2.1% en 2017 | Finobuzz·

  3. Pingback: Le bonheur est dans les métiers du digital | Finobuzz·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s