FIN3500: L’efficience des marchés financiers

stock-photo-portrait-shot-of-a-red-dart-on-bull-s-eye-of-a-dart-board-137373923

Finobuzz – FIN3500: L’efficience des marchés financiers

Si vous êtes étudiant en finance, notamment si vous suivez le cours FIN3500 Gestion financière de l’entreprise ou le FIN5521 Analyse des valeurs mobilières, vous entendrez parler du concept d’efficience des marchés.

Un marché financier est dit « efficient » lorsque les prix des titres reflètent l’intégralité de l’information disponible.

Le plus simple est de laisser parler un des fondateurs de la théorie de l’efficience des marchés, celui qui a reçu un prix Nobel d’économie en 2013 pour ses travaux, M. Eugène Fama:

« [U]n marché financier est dit efficient si et seulement si l’ensemble des informations disponibles concernant chaque actif financier coté sur ce marché, est immédiatement intégré dans le prix de cet actif »

Par conséquent, si M. LeMarché est efficient, alors aucun investisseur ne peut le battre !!!

Dans le cadre de la théorie de l’efficience des marchés, les investisseurs ne peuvent pas dégager un rendement supérieur à celui du marché.

Autrement dit, les partisans de l’efficience des marchés ont 2 maximes:

  1. friedman-no-free-lunch-book « The Price Is Right !!  » [le prix est juste], et
  2. « No Free Lunch »  [Il n’y a pas de repas gratuit]

Remarquez que ce n’est pas car vous ne pouvez pas battre le marché [s’il est efficient] que vous aurez un rendement négatif.

Vous pouvez avoir un rendement positif, il sera seulement égal à celui du marché, [au moins en moyenne]…

Mathématiquement, si le marché est efficient, le rendement espéré de votre portefeuille E(Rp) sera égal à l’espérance de rendement du marché E(Rm):

E(Rp) = E(Rm)

I/ Pourquoi les marchés sont « efficients » ?!

L’efficience des marchés repose sur la concurrence qui règne entre les investisseurs pour dénicher les meilleurs investissements.

En théorie, dès qu’une nouvelle information est connue, les investisseurs l’analysent et transigent sur la base de cette information.

Le nouveau prix de l’action sera donc amené à refléter cette nouvelle information, et plus de toutes les autres informations disponibles.

Certains « malins » pourraient se demander:

Mais si on ne peut pas battre M. LeMarché, pourquoi perdre son temps à analyser les nouvelles informations disponibles ?!

Et bien, car si tous les investisseurs arrêtaient de chercher des erreurs dans les prix des titres, le marché tendrait à devenir inefficient.

Et si le marché est inefficient, c’est une incitation pour les « profiteurs » à exploiter ces inefficiences, jusqu’à ce que le marché retourne vers l’efficience, etc, etc.

Pour rappel: « Threre ain’t no such thing as a free lunch »

II/ Les trois formes d’efficience des marchés

Il existe trois formes d’efficience des marchés: la forme forte, la forme semi-forte et la forme faible.

  • La forme forte

Dans sa forme forte, l’efficience des marchés signifie que les prix reflètent toutes les informations disponibles, peu importe leur provenance (informations publiques et privées). 

Selon la forme forte de l’efficience des marchés, même une information d’initié ne permet pas de battre le marché !!

  • La forme semi-forte

Dans la version semi-forte de l’efficience des marchés, les prix reflètent toute l’information publique disponible (états-financiers, communiqué de presse, etc).

Dans ce contexte, ni l’analyse technique [aussi appelée analyse chartiste] ni l’analyse fondamentale [basée sur l’analyse de l’information comptable] ne permet de dégager un rendement excédentaire à celui du marché.

Ne loupez pas: Essentiel CFA: La valeur intrinsèque d’une action

  • La forme faible 

La forme faible de l’efficience des marchés soutient que les prix reflètent toute l’information passée disponible. 

Par conséquent, l’analyse technique [basée sur les prix et les volumes historiques pour dégager des tendances] est inutile pour essayer de battre le marché.

En résumé:

Forme Information privée Information publique Information historique Analyse Technique Analyse Fondamentale
Forte Disponible Disponible Disponible Ne fonctionne pas Ne fonctionne pas
Semi-forte Non disponible Disponible Disponible Ne fonctionne pas Ne fonctionne pas
Faible Non disponible N/A Disponible Ne fonctionne pas Fonctionne

Sources: 

Justin Fox (2009), « No Free Lunch » vs « The Price is Right », Time

Louis Esch, Robert Kieffer, Thierry Lopez, Asset & Risk Management: la finance orientée « risques », Google Books

Wikipédia: Eugene Fama

Candidat au Titre CFA ?! Visitez: eQBank.io

Sur Amazon:


;Finobuzz vous recommande aussi: 

Infographie: 6 erreurs qui plombent les finances des PME 

7 MOOCs indispensables pour les entrepreneurs et les financiers

FIN8515 Gestion du risque de marché: Où trouver gratuitement le FRM Handbook de Philippe Jorion ?!

Visitez notre Espace Étudiants et notre page FIN3500 Gestion financière

Et bien plus encore sur Finobuzz.com, Le Site de la Nouvelle Génération d’Entrepreneurs et de Financiers !!

Suivez nous sur Facebook ou sur Twittter @Finobuzz

Parlez de Finobuzz autour de vous et contribuez à créer la nouvelle génération de financiers et d’entrepreneurs!!

Publicités

4 réponses à “FIN3500: L’efficience des marchés financiers

  1. Pingback: Pétage de câble d’un étudiant de l’ESG UQAM | Finobuzz·

  2. Pingback: Le pari de Warren Buffett, synonyme de la fin de la gestion active ?! | Finobuzz·

  3. Pingback: Les 7 livres indispensables pour réussir ses études en Finance | Finobuzz·

  4. Pingback: Bourse: quelques titres et ETF pour investir dans la cybersécurité | Finobuzz·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s