Le shadow banking et la liquidité des marchés inquiètent l’AMF

stock-photo-piggy-bank-with-light-from-blinds-in-background-59167792 shadow

Finbouzz & Reuters – Le shadow banking et la liquidité des marchés inquiètent l’AMF

La situation des marchés financiers inquiète le régulateur français, l’Autorité des marchés financiers (AMF), en raison des « tensions géopolitiques, du développement du shadow banking et des risques d’assèchement de la liquidité sur certains compartiments. »

Malgré les politiques d’assouplissement monétaire menées par de nombreuses banques centrales, les marchés financiers ont été très volatiles en 2015 en raison d’un manque de liquidité sur ces marchés, remarque Reuters.

Ce paradoxe d’une liquidité banque centrale abondante et d’une liquidité de marché qui fait soudain défaut résulte de changements structurels qui rendent très probable sa persistance en 2016, dit l’agence de presse.

Un possible  épisode d’assèchement de la liquidité comme ce fut le cas en 2007, inquiète particulièrement l’AMF. « La liquidité est satisfaisante mais elle n’est pas acquise. On peut avoir un assèchement de la liquidité », a expliqué Gérard Rameix, le président de l’AMF, cité par Reuters.

Le développement de la banque parallèle, le « shadow banking« , un système de financement de l’économie alternatif au secteur bancaire classique, donne également des sueurs froides au gendarme de la Bourse français.

stock-photo-rusting-euro-83391013Ne loupez pas: Le shadow banking, c’est quoi ? 

Alors que les établissements bancaires ont vu leur réglementation prudentielle se durcir du fait de la crise, le « shadow banking » s’est développé sans pour autant faire l’objet d’un véritable contrôle des régulateurs.

« C’est une inquiétude de tous les régulateurs, de tous les banquiers centraux », souligne Gérard Rameix.

Un rapport de la Banque centrale européenne, publié en octobre dernier, a montré que le « shadow banking » détenait 23.000 milliards d’euros d’actifs financiers liés au financement de l’économie de la zone euro fin 2014, soit 38% du total. Cette proportion était de 33% en 2009.

La part des établissements de crédit traditionnels est passée de 55% à 48% sur cette période.

Finobuzz vous recommande aussi:

Google, Apple, Facebook, Amazon: Dans quelle GAFA investir en 2016 ?!

Chine, pétrole et billet vert: les 3 risques de 2016

La réglementation est le plus gros frein au développement des FinTech

Et bien plus encore sur Finobuzz.com, Le Site de la Nouvelle Génération d’Entrepreneurs et de Financiers !!

Suivez nous sur Facebook ou sur Twittter @Finobuzz

Parlez de Finobuzz autour de vous et contribuez à créer la nouvelle génération de financiers et d’entrepreneurs!!

 

 

Publicités

2 réponses à “Le shadow banking et la liquidité des marchés inquiètent l’AMF

  1. Pingback: Chine: croissance de 7% en 2015, les services forment la moitié du PIB | Finobuzz·

  2. Pingback: 8 FinTech émergentes à suivre en 2016 | Finobuzz·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s