Chine, pétrole et billet vert: les 3 risques de 2016

stock-photo-cartoon-style-piggy-bank-robbery-268352426

Finobuzz – Chine, pétrole et billet vert: les 3 risques de 2016

« Le passé est un prologue », écrivait Shakespeare, et les grands thèmes de 2015 (Chine, pétrole et dollar US) devraient continuer de marquer la première moitié de 2016, selon Cimon Plante, gestionnaire de portefeuille à la Banque Nationale.

Si vous n’avez que trois grands risques à mettre dans votre viseur en 2016, il s’agit du pétrole, de la Chine et du dollar américain.

Tout du moins, il s’agit des 3 risques répertoriés par Cimon Plante, gestionnaire de portefeuille à la Banque Nationale dans une récent commentaire financier envoyé à ses clients.

  • Le pétrole

Le prix du baril a lâché plus de 60% au cours des 18 derniers mois, constate Cimon Plante.

stock-photo-oil-price-falling-concept-as-a-barrel-of-crude-petroleum-spilling-down-on-a-financial-chart-as-a-233498950« L’une des raisons de la chute du baril de pétrole, en 2015, fût que plusieurs producteurs situés en Arabie Saoudite, aux États-Unis, en Russie, au Brésil et en Norvège n’ont pas freiné leur production, et ce, malgré la baisse de prix. Dès lors, les réserves de pétrole se sont s’accumulées, » écrit-il.

Mais même si l’on ne sait pas où sera le prix du baril de pétrole dans les mois à venir, « l’effet de la chute du prix du pétrole n’est pas encore pleinement évaluée dans le prix des actions des sociétés cotées en Bourse, » estime le gestionnaire.

Avant 2014, les sociétés reliées au secteur énergétique ont investi massivement dans des projets d’infrastructures, et plus souvent qu’autrement, ces injections monétaires étaient financées par l’endettement, souligne-t-il.

Lisez: L’ Afrique crée un fonds de 800 millions $US pour des projets d’infrastructures

Le danger se situe dans le fait que plusieurs de ces prêts viennent à échéance d’ici 2018. « Pourquoi est-ce un danger? Car l’environnement du secteur était bien différent quand ces prêts ont été accordés. »

Dans bien des cas, le baril de pétrole était au-dessus de 100$, donc les banques ont accordé leur financement dans l’optique où la rentabilité de ces prêts semblait prometteuse.

« Ainsi, il est raisonnable de croire qu’à l’échéance de ces prêts, les conditions de refinancement seront bien plus restrictives de la part des banques. »

Le risque de perte en capital est trop important à court terme pour que l’équipe de Cimon Plante « investisse massivement dans ce secteur, » selon son commentaire financier.

  • La Chine

Théoriquement, le dragon chinois devrait miser sur une croissance de son produit intérieur brut (PIB) d’environ 6,5% pour l’année 2016.

stock-photo-lion-statue-in-chinese-temple-176150129 (1)« Mais selon des spécialistes utilisant des mesures alternatives aux données transmises par le gouvernement chinois, la croissance de ce pays devrait plutôt se situer à 4,8%, » écrit Cimon Plante.

La Chine va probablement tenter de soutenir la stabilité du renminbi face au dollar américain, dit le gestionnaire.

En effet, plusieurs décisions prises en 2015 démontrent que le gouvernement de l’Empire du milieu désire prouver que le « billet rouge » a sa place sur le marché de change à l’international.

Lisez: Chine: le yuan n’est pas encore au niveau d’une monnaie de réserve, selon le FMI

« Par contre, selon l’avis de certains experts le mandat sera difficile, car la Banque de Chine devra effectuer au moins deux baisses de taux d’intérêt pour encourager son économie, ce qui risque encore de faire bouger des capitaux en faveur des États-Unis. »

Il faut s’attendre à ce que le renminbi (yuan), l’endettement des entreprises et des gouvernements régionaux, et les scandales de corruptions fassent les choux gras des médias locaux et internationaux, dit le gestionnaire de portefeuille.

« Cependant, je crois que d’ici quelques années le consommateur chinois aura une place plus importante dans l’économie de son pays. »

Avec l’ascension de plusieurs Chinois à la classe moyenne, plusieurs d’entre eux augmenteront leur coût de vie, soutient le gestionnaire qui estime qu’il est le « bon temps de se positionner afin de sélectionner certaines sociétés américaines pouvant en bénéficier. »

  • Le dollar américain

« Au grand désarroi des retraités, les taux [bas] ont permis le maintien de la consommation aux États-Unis et l’enrichissement (du moins, sur papier) de bien des individus, » écrit Cimon Plante.

 

stock-vector-businessman-throwing-bank-notes-182020265Mais selon le gestionnaire de portefeuille, « les plus avantagés dans cette situation auront été les entreprises cotées en Bourse : elles peuvent toutes payer leurs dettes! »

Selon le Federal Deposit Insurance Corporation (FDIC), seulement 1,6% des prêts commerciaux étaient en défaut aux États-Unis en 2015, un chiffre à son plus bas depuis 2007, souligne Cimon Plante.

« Cet endettement a permis à plusieurs sociétés de créer de la valeur pour leurs actionnaires, par exemple en s’endettant pour effectuer le rachat d’actions par l’entreprise, ou dans le but de croître par acquisitions. »

Consultez: M&A: Recul des fusions-acquisitions en France

Il mérite d’être mentionné que les interventions des banques centrales en 2008-09 ont permis à plusieurs pays d’éviter une dépression financière suite à la crise financière, dit Cimon Plante.

« Mais une analyse plus profonde nous amène à penser que les avantages de ces politiques appartiennent principalement au passé. »

Selon un sondage effectué par le Financial Times, le consensus s’attend à trois ou quatre hausses de taux d’intérêt en 2016 de l’ordre de 0.25%.

« Personnellement, je ne pense pas que la hausse sera aussi « agressive » de la part de la Réserve fédérale. Car comme en physique, il y a plusieurs impacts à calculer lorsque l’on modifie une variable, » écrit le gestionnaire de portefeuille .

L’un des défis est qu’historiquement, les banques centrales ajustaient leurs taux en tandem. Mais maintenant, tant les États-Unis, le Royaume-Uni, le Japon et l’Europe font jeu à part.

Si certains investisseurs, comme les gestionnaires de fonds de pension européens qui font face à un environnement de taux d’intérêts négatifs, ont la conviction que la Réserve fédérale haussera ses taux de manière continue, une migration monétaire se déplacera massivement vers les États-Unis.

« Plusieurs investisseurs croient que ce scénario va se matérialiser : c’est pour cette raison que l’achat de dollars américains constitue l’une des transactions les plus populaires en ce moment, ce qui explique la monté fulgurante du billet vert en 2015. »

Pourtant, ce scénario devrait plutôt être problématique pour les dirigeants de la Réserve fédérale : « qui dit hausse du dollar, dit réduction des exportations, ce qui pourrait vraiment mettre dans le pétrin le secteur manufacturier et les exportateurs américains. »

 

Pour en savoir plus: www.cimonplante.com

Finobuzz vous recommande aussi:

Immobilier: la Banque Royale augmente ses taux hypothécaires

Les obligations canadiennes ont rapporté 3,6% en 2015

Investir dans le Bitcoin: 10 avantages et inconvénients

Et bien plus encore sur Finobuzz.com, Le Site de la Nouvelle Génération d’Entrepreneurs et de Financiers !!

Suivez nous sur Facebook ou sur Twittter @Finobuzz

Parlez de Finobuzz autour de vous et contribuez à créer la nouvelle génération de financiers et d’entrepreneurs!!

Publicités

8 réponses à “Chine, pétrole et billet vert: les 3 risques de 2016

  1. Pingback: La prime du Bitcoin Investment Trust [GBTC] continuera-t-elle à gonfler ?! | Finobuzz·

  2. Pingback: Russie: le rouble poursuit sa spirale baissière | Finobuzz·

  3. Pingback: Montréal: l’immobilier résidentiel pulvérise les prédictions | Finobuzz·

  4. Pingback: Le shadow banking et la liquidité des marchés inquiètent l’AMF | Finobuzz·

  5. Pingback: Chine: croissance de 7% en 2015, les services forment la moitié du PIB | Finobuzz·

  6. Pingback: Corruption: les dérives des BRICS continuent | Finobuzz·

  7. Pingback: Bourse: la capitalisation d’Alphabet [Google] dépasse celle d’Apple | Finobuzz·

  8. Pingback: Investir: les obligations canadiennes attirent toujours les étrangers | Finobuzz·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s