Le couperet continuera à tomber dans les banques

stock-photo-bank-sign-over-entrance-door-in-black-and-white-sepia-tone-262316411 (1)

Finobuzz & Reuters – Le couperet continuera à tomber dans les banques

Les nouvelles réductions de coûts, « dont l’emploi sera le premier touché » , devraient continuer à pleuvoir en 2016, estiment analystes et investisseurs, rapporte Reuters.

Dix des plus grandes banques européennes ont annoncé 130.000 suppressions de postes depuis juin, soit plus que le total des deux années précédentes, selon des données collectées par Reuters.

Les réductions d’effectifs vont devoir encore s’accentuer et s’accélérer si le secteur bancaire européen veut améliorer sa rentabilité et se rapprocher des niveaux atteints par les banques américaines, estiment des investisseurs.

« Nous interprétons les suppressions de postes comme le signe d’un changement structurel et pas seulement conjoncturel vers des banques de plus petite taille », dit Jamie Clarke, qui co-dirige la recherche macroéconomique de la société de gestion Liontrust cité par Reuters.

Les 78.000 suppressions de postes annoncées par 18 des plus grandes banques européennes sur 2013-2014 représentaient 4,1% de leurs effectifs alors que les six plus grandes banques américaines ont supprimé plus de 7% des leurs sur la même période.

Rabobank est la dernière en date des grandes banques européennes à avoir taillé dans les effectifs avec 9.000 destructions de postes, rejoignant ainsi Deutsche Bank, UniCredit, Credit Suisse, HSBC et Standard Chartered sur la liste des établissements réduisant leurs effectifs, qui n’a cessé de s’allonger depuis le début du second semestre.

Ne loupez pas: Deutsche Bank se lance dans le robot-conseil

Un marché durablement baissier

Les FinTech, ces start-up mêlant technologie et finance, sont en train de bouleverser le modèle de la banque universelle tel qu’on le connait depuis de nombreuses années.

stock-vector-businessman-put-a-bomb-to-explode-the-bank-business-flat-vector-illustration-313041599« On est dans un marché durablement baissier pour l’emploi dans le secteur bancaire parce qu’on voit que la technologie et l’automation détruisent finalement des postes dans la banque de détail », dit à Reuters Xavier VanHove, associé de la société de gestion THS Partners.

De plus, de nombreuses banques européennes sont en pleine réflexion sur le sort de leurs activités de banque d’investissement avec des activités de marché particulièrement sur la sellette car gourmandes en fonds propres et aux marges comprimées par les évolutions technologiques.

Consultez: Infographie: les métiers de la Banque, selon BNP Paribas 

La britannique Barclays a déjà franchi le Rubicon en commençant à tailler dans les activités de sa banque d’investissement, principalement en Asie, dit Reuters. Barclays préparerait également de nouvelles suppressions de postes, disent des sources au fait du dossier.

« L’essentiel des réductions de postes dans la banque d’investissement concerne les activités de taux, change et matières première, où les choses sont vraiment difficiles (…) et plus structurelles que conjoncturelles. », dit Stéphane Rambosson, directeur général du cabinet de chasseurs de têtes, DHR International.

« C’est un peu comme dans les années 1980 quand des millions de travailleurs de la sidérurgie ont dû se reconvertir. Je suis sûr que dans ce secteur, ils vont faire cela aussi. »

BNP Paribas pourrait aussi supprimer des postes dans le cadre de son programme de réduction de 20% des coûts de sa division de banque d’entreprise et institutionnelle (CIB), qui emploie plus de 29.000 personnes, disait une source proche du dossier en octobre, en mentionnant l’utilisation du « big data » pour mieux identifier les besoins des clients.

Ne loupez pas: Fisc: Bercy mène l’enquête grâce au Datamining

De son côté, la Société Générale, la seconde grosse banque française, a récemment annoncé qu’elle se séparerait de 2000 employés dans son réseau de banque de détail.

En 2013, les banques ont dégagé un profit économique cumulé de 18 milliards d’euros, après quatre années de profit économique négatif, selon un rapport du Boston Consulting Group (BCG).

[Avec Reuters]

Finobuzz vous recommande aussi:

Quel sera votre salaire avec une Maîtrise en Finance ?!

Les placements alternatifs maintenant accessibles aux particuliers grâce aux FinTech

« Baleine de Londres »: JP Morgan payera 150 millions de dollars

Et bien plus encore sur Finobuzz.com, Le Site de la Nouvelle Génération d’Entrepreneurs et de Financiers !!

Suivez nous sur Facebook ou sur Twittter @Finobuzz

Parlez de Finobuzz autour de vous et contribuez à créer la nouvelle génération de financiers et d’entrepreneurs!!

Sur Amazon:

Publicités

4 réponses à “Le couperet continuera à tomber dans les banques

  1. Pingback: M&A: Recul des fusions-acquisitions en France | Finobuzz·

  2. Pingback: La Banque TD désormais joignable par Messenger | Finobuzz·

  3. Pingback: Deutsche Bank et la chinoise Hua Xia divorcent | Finobuzz·

  4. Pingback: BFI: la Société Générale limogera 125 employés | Finobuzz·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s