Argentine: « The New Normal » de l’économie

stock-photo-young-couple-dancing-tango-on-the-quay-of-the-river-at-night-75292381

Finobuzz & AFP – Argentine: « The New Normal » de l’économie

Avec l’élection du libéral Mauricio Macri, le rythme du tango argentin qui berçait la vie des habitants de la troisième puissance économique d’Amérique latine depuis quelques années vient de s’accélérer !!

L’élection de Mauricio Macri au début décembre a sonné le glas du « système K » argentin et le retour à la [nouvelle ?] « normale » de l’économie en Argentine.

stock-photo-argentine-tango-shoes-and-a-rose-on-a-wooden-floor-caption-tango-argentino-217850299Un processus de « normalisation » de l’économie a été engagé en Argentine dès les premiers jours de gestion du gouvernement de Mauricio Macri, rapporte l’Agence France Presse, AFP.

La fin du « système K »

Mauricio Macri, un libéral de centre-droit au pouvoir depuis le 10 décembre a décidé de faire le ménage dans les vieilles habitudes de son pays.

Celui-ci a donc choisi de rompre avec les longues années de protectionnisme qu’a connu la troisième économie d’Amérique du Sud, connues sous le sobriquet de « système K ».

Le « système K » avait été mis en place sous les présidences Kirchner (Nestor Kirchner de 2003 à 2007 ; Cristina Kirchner depuis 2007), et se caractérisait par un fort interventionnisme de l’Etat, explique le gouvernement français.

Ne loupez pas: Cuba: « accord historique » de restructuration de la dette

La rupture avec cet ancien système est désormais effective:

« Levée du contrôle des changes, fin du soutien du peso, suppression des subventions généralisées aux factures de gaz, électricité, et eau, le gouvernement a frappé fort et vite », écrit l’AFP.

Retour à la normale

Ces mesures sont « destinées à fixer des règles normales permettant de stimuler la production agricole [de l’Argentine], diminuer l’asphyxie fiscale et faciliter le commerce international« , explique l’économiste Dante Sica cité par l’AFP.

stock-photo-mount-fitz-roy-at-sunrise-los-glaciares-national-park-patagonia-argentina-144810379L’ouverture de l’économie » fait partie de « politiques orthodoxes de contrôle de l’inflation, comme le refroidissement de l’économie, la réduction des dépenses publiques et la hausse des taux d’intérêt », souligne Hernan Letcher, un autre économiste interviewé par l’agence de presse française.

Le nouveau gouvernement a mis un terme mercredi au contrôle des changes, une mesure emblématique de l’ancien parti en place consistant à limiter la fuite des devises.

 Consultez: Chine: vers une fuite des capitaux ?!

« Celui qui veut exporter peut exporter, celui qui veut importer peut importer sans demander d’autorisation, celui qui veut acheter des dollars va pouvoir les acheter. C’est comme ça que fonctionnent les économies normales dans n’importe quel endroit du monde, et la logique est de normaliser pour retrouver la croissance« , a expliqué le ministre du Budget argentin, Alfonso Prat-Gay.

Ne manquez pas:  La grande débâcle des monnaies émergentes fait trembler les banquiers centraux 

Le cours du peso argentin devrait donc piquer du nez pour se rapprocher du taux de change au marché noir, entre 14 et 15 pesos pour un dollar, estiment les économistes.

De 1991 à 2001, le peso argentin équivalait à un dollar !!

Un pays  à l’agonie

L’argentine est la 24ème puissance économique mondiale et la 3ème d’Amérique latine (après le Brésil et le Mexique), selon les chiffres du gouvernement français.

Néanmoins, « après le net ralentissement de ces dernières années (1,5% en 2012 ; 3% en 2013), l’Argentine serait rentrée en récession en 2014 (-2% selon les instituts privés contre +0,5% selon les chiffres officiels) », dit le gouvernement français.

stock-photo-tango-dancers-digital-painting-tango-dancers-253873501L’Argentine a été placée en situation de défaut partiel en juillet 2014 suite à un contentieux l’opposant à des fonds spéculatifs [hedge fund] dits »vautours« .

Lisez: É-U: l’Argentine perd [de nouveau] en justice face aux hedge funds 

L’Argentine a une population de 41 millions d’habitants dont 13 millions vivent dans la grande banlieue de la capitale Buenos Aires.

Le PIB argentin était de 536 milliards de dollars US en 2014, soit un PIB par habitant de 12 778 $.

Selon les estimations officielles du gouvernement argentin, la croissance du PIB en 2014 est de 0,4%

Le taux de chômage était officiellement de 6,9% en 2014, et le taux d‘inflation de 21.3%.

Ne manquez pas: Les économies d’Amérique latine à bout de souffle

Visitez notre espace Pays Émergents

Finobuzz vous recommande aussi: 

Pétrole: l’Inde fera grimper le prix du baril à 80 $, dit l’AIE

La Birmanie lance le Yangon Stock Exchange, la Bourse du pays

Conserver ses jeunes entrepreneurs, le défi du Québec

Et bien plus encore sur Finobuzz.com, Le Site de la Nouvelle Génération d’Entrepreneurs et de Financiers !!

Suivez nous sur Facebook ou sur Twittter @Finobuzz

Parlez de Finobuzz autour de vous et contribuez à créer la nouvelle génération de financiers et d’entrepreneurs!!

Sur Amazon:

Publicités

3 réponses à “Argentine: « The New Normal » de l’économie

  1. Pingback: Le premier supermarché Carrefour inauguré en Côte d’Ivoire | Finobuzz·

  2. Pingback: Les obligations canadiennes ont rapporté 3,6% en 2015 | Finobuzz·

  3. Pingback: Grèce: la Banque centrale presse Tsipras d’agir | Finobuzz·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s