Les journalistes financiers sont-ils soumis à l’effet d’ancrage ?!

stock-photo-old-nautical-anchor-on-wooden-table-over-wooden-aqua-background-267512420

Finobuzz – Les journalistes financiers sont-ils soumis à l’effet d’ancrage ?!

L’effet d’ancrage ?! Quésaco ? Vous connaissez ?

Allez demander à un journaliste « financier » pour voir s’il peut vous donner la définition 🙂

Ou sinon poursuivez votre lecture…

En effet, la question centrale de cet article est: les journalistes financiers sont-ils soumis à l’effet d’ancrage ?

stock-vector-newspapers-with-lorem-ipsum-copy-58812988Pourquoi cette question ?

Car l’attitude de certains journalistes « financiers » Old-School, qui ont vécu en admirant les investisseurs à long terme version Warren Buffett, m’exaspère.

Leur réticence à accueillir le futur, entre autre symbolisé par l’usage des intelligences artificielles et des nouvelles technologies dans le monde de la finance, m’exaspère.

Ne loupez pas: Les placements alternatifs maintenant accessibles aux particuliers grâce aux FinTech

Je concède qu’être capable d’accepter le changement n’est pas chose donnée à tous, mais tout de même, cette attitude m’exaspère…

Alors je me demandais: cette attitude est-elle rationalisable ?!

En d’autres termes, les journalistes financiers [Old-School] sont-ils soumis à un effet d’ancrage ?!

L’effet d’ancrage, c’est quoi ?

L’effet d’ancrage est un biais psychologique bien connu des adeptes de la finance comportementale et des psychologues en général.

L’effet d’ancrage (ou anchoring bias en anglais) est l’utilisation de valeurs passées dans l’estimation d’une nouvelle valeur.

stock-photo-anchor-and-life-buoy-on-a-background-of-white-shabby-wall-boards-124433905Le biais d’ancrage correspond à l’utilisation de croyances passées, « qui influencent indument les anticipations des investisseurs qui ne tiennent pas assez compte de l’information nouvelle qui leur parvient et devraient modifier leurs anticipations » , lit-on dans La Rationalité des décisions des investisseurs, un rapport préparé pour le compte de l’AMF et du Ministre des finances du Québec.

Les prévisions sont donc anormalement basées sur des données passées (elles sont ancrées) et pas assez sur l’information récente.

Ce biais n’est pas spécifique aux investisseurs individuels mais semble affecter fortement les analystes professionnels, précise le rapport.

Les journalistes financiers aussi soumis au biais d’ancrage ?

Bon, je l’admets, je n’ai pas de réponse scientifique à cette question.

Si un étudiant en finance ou en psycho voulait bien se lancer sur le sujet, ce pourrait être intéressant !!!

À l’heure actuelle, nous savons, entre autre grâce à une étude de Diego Garcia de l’Université de Caroline du Nord, que la vision des journalistes financiers reconnus [ceux du Wall Street Journal] ont un impact significatif sur les marchés et le comportement des investisseurs.

Si les journalistes financiers sont eux aussi soumis au biais d’ancrage [et aux autres biais psychologiques], alors ce serait une pierre de plus pour comprendre l‘irrationalité des marchés boursiers.

L’hypothèse que les journalistes financiers sont aussi soumis au biais d’ancrage est fortement probable [mais reste à être démontrée..], car rien ne les préserve d’être exposés aux mêmes biais que les chercheurs universitaires, les analystes financiers ou encore les investisseurs individuels.

hqdefaultPar conséquent, lorsque certains d’entre eux estiment que l’intelligence artificielle abrutira les investisseurs

[car ils sont ancrés dans les Go Go Years, nostalgiques du stock picking de Warren Buffett &/ou ont peur de l’avenir…],

je me demande:

Qui est vraiment l’abruti au final ?

Les investisseurs ou le journaliste « financier » ? 

Je vous laisse juger par vous même, ou sinon, encore une fois, appelez un journaliste « financier » pour savoir s’il a déjà entendu parler de l’effet d’ancrage.

Vous risquez d’être [tristement] surpris ! 

Visitez L’Essentiel du Titre CFA

Finobuzz vous recommande aussi: 

Les surdoués, le monde du travail et le Principe de Peter

Pub TV Duracell: des enfants Jedi battent le côté obscur de la Force 

Et bien plus encore sur Finobuzz.com, Le Site de la Nouvelle Génération d’Entrepreneurs et de Financiers !!

Suivez nous sur Facebook ou sur Twittter @Finobuzz

Parlez de Finobuzz autour de vous et contribuez à créer la nouvelle génération de financiers et d’entrepreneurs!!

Publicités

3 réponses à “Les journalistes financiers sont-ils soumis à l’effet d’ancrage ?!

  1. Pingback: Citigroup teste des ATM qui scannent vos yeux | Finobuzz·

  2. Pingback: Canada: 25% des investisseurs ignore la rémunération des conseillers financiers | Finobuzz·

  3. Pingback: « Le journalisme c’est pour brasser d’la marde  – Suzanne Dansereau | «Finobuzz·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s