Les économies d’Amérique latine à bout de souffle

stock-photo-machu-picchu-peru-southa-america-a-unesco-world-heritage-site-147330278

AFP – Les économies d’Amérique latine à bout de souffle

Après une décennie de croissance, l’Amérique latine et notamment sa figure de proue, le Brésil, montrent les premiers signes d’essoufflement, reflets des faiblesses des économies émergentes, trop dépendantes des matières premières dont les prix s’effondrent, rapporte l’Agence France Presse, AFP.

Le Fonds monétaire internationale (FMI) aura la semaine prochaine à Lima son assemblée générale aux côtés de la Banque mondiale et des ministres des Finances et des chefs des banques centrales du globe.

Consultez: L’optimisation fiscale des entreprises est de la « corruption », dit la Banque Mondiale

stock-vector-detailed-illustration-of-a-south-america-map-on-vintage-handwriting-blackboard-170289779A cette réunion cruciale pour la planète finance, «l’Amérique latine arrive dans une situation vulnérable, délicate: ralentissement économique, inflation en hausse et dévaluation de plus en plus forte de ses monnaies, avec le risque, pour une classe moyenne vulnérable, de retourner à la pauvreté», souligne l’économiste et ex-ministre du Travail péruvien Jorge Gonzalez Izquierdo.

Les nouvelles prévisions mondiales du Fonds, qui seront publiées mardi, et le communiqué des ministres du G20 Finances, attendu vendredi, devraient refléter le pessimisme ambiant concernant les pays émergents, Chine en tête et à l’exception notable de lInde.

Le Brésil, première économie régionale et septième mondiale, est le parfait exemple du phénomène, étant passé en moins de cinq ans de la position de géant émergent, alléchant pour les financiers du monde entier, à celle de pays en pleine déconfiture accumulant les mauvaises nouvelles.

Visitez notre espace Pays Émergents et notre page BRICS

Finie l’image de bonne élève. Le pays est entré en récession au deuxième trimestre et vient d’être relégué en catégorie spéculative, épouvantail aux yeux des investisseurs, par l’agence de notation Standard & Poor’s (SP).

L’un de ses crimes ? Avoir tout misé sur l’exportation de matières premières, dont les prix ont dégringolé quand la demande de la Chine, principale acheteuse, a chuté.

Une erreur qui s’est répétée ailleurs dans la région, où beaucoup de pays ont profité du boom des matières premières (pétrole, cuivre, aluminium...) de ces dernières années, sans penser à long terme.

Lire la suite de l’article de l’AFP

Consultez aussi: 

Le futur du Shadow Banking en Chine, selon la Columbia Business School

26% de la production d’électricité proviendra d’énergies renouvelables en 2020, selon l’AIE

Et bien plus encore sur Finobuzz.com, Le Site de la Nouvelle Génération d’Entrepreneurs et de Financiers !!

Suivez nous sur Facebook ou sur Twittter @Finobuzz

Parlez de Finobuzz autour de vous et contribuez à créer la nouvelle génération de financiers et d’entrepreneurs!!

Publicités

3 réponses à “Les économies d’Amérique latine à bout de souffle

  1. Pingback: La dette atteint 286% du PIB mondial | Finobuzz·

  2. Pingback: Le Chili protégera les eaux de l’île de Pâques | Finobuzz·

  3. Pingback: Argentine: « The New Normal  de l’économie | «Finobuzz·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s