Canada: le marché immobilier se dirige toujours vers un atterrissage en douceur, dit RBC

stock-photo-row-of-modern-townhouses-in-vancouver-canada-163967195

Finobuzz – Canada: le marché immobilier se dirige toujours vers un atterrissage en douceur, dit RBC 

Bien que l’économie canadienne a été frappée de plein fouet par le recul du prix du pétrole et a connu un pic de livraisons de condos, le marché immobilier s’apprête toujours à connaitre une de ses meilleurs années, dit Recherche Économique RBC.

« Les faibles taux d’intérêt continuent encore pour le moment de fournir un stimulus substantiel à la demande pour l’immobilier », lit-on dans les dernières prévisions de la Banque Royale du Canada, RBC, publiées mercredi.

Le fort momentum de l’immobilier n’est pas réparti équitablement à travers le Canada, constate Recherche Économique RBC.

Le plongeon des reventes résidentielles dans les régions sensibles au prix du pétrole (Alberta et Saskatchewan) contraste avec les niveaux records de l’Ontario et de la Colombie Britannique, dit RBC

stock-photo-a-row-of-canadian-flags-outside-canada-house-in-trafalgar-square-london-131636654« Nous continuons à anticiper un ralentissement de l’activité immobilière dans les mois à venir, mais ce ralentissement sera du à un événement [event-driven] non pas au passage du temps [time-driven]. L’événement principal sera la hausse des taux d’intérêt », écrit la Banque Royale.

Ne loupez pas: Le problème du Canada n’est pas le pétrole, mais le Mexique, dit Citibank

& Immobilier: hausse de 9% annuelle du prix des ventes résidentielles au Canada !!!!

Le scénario de base de RBC est une hausse graduelle des taux à compter de 2016 (au cours du deuxième semestre 2016 pour les taux à court-terme mais avant pour les taux à long-terme), qui causera un modeste ralentissement de l’immobilier au niveau national l’année suivante en 2017.

La demande pour l’immobilier devrait commencer à vraiment être sous pression au cours de l’année prochaine, en 2016, selon RBC.

Toutefois, le risque d’un krach du marché immobilier canadien est faible s’il y a une hausse des taux conjuguée à une croissance continue de l’économie, dit la Banque Royale.

Du côté des risques à considérer, « une contraction prolongée de l’économie – et une hausse du chômage qui va avec – amplifiera et matérialisera les risques de plongeon du marché immobilier« , dit RBC.

Pour en savoir plus: Canadian Housing Forecast, RBC Economics

Consultez aussi: Québec: forte hausse des exportations internationales en juinPouvoir d’achat: après l’indice Big Mac, l’indice iPhone !!!

Et bien plus encore sur Finobuzz.com, Le Site de la Nouvelle Génération d’Entrepreneurs et de Financiers !!

Suivez nous sur Facebook ou sur Twittter @Finobuzz

Parlez de Finobuzz autour de vous et contribuez à créer la nouvelle génération de financiers et d’entrepreneurs!!

Publicités

2 réponses à “Canada: le marché immobilier se dirige toujours vers un atterrissage en douceur, dit RBC

  1. Pingback: Québec: Capital régional et coopératif Desjardins augmente le prix de son action à 12,20 $ | Finobuzz·

  2. Pingback: Fed: la hausse des taux d’intérêt US se rapproche | Finobuzz·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s