Twitter est-il vraiment la nouvelle « Boule de cristal » de la Bourse??

stock-photo-telling-the-future-227270695 boule de cristal

Finobuzz -Twitter est-il vraiment la nouvelle « Boule de cristal » de la Bourse??

« Comment Twitter est devenu la boule de cristal des marchés financiers », titrait un article de Les Echos la semaine dernière. À la suite de cette article, un déluge de réactions est tombé, entre autre l’avis de Thomas Renault, doctorant en économie à Paris 1 Panthéon Sorbonne, et fondateur du blogue Capitain Economics.

« Le réseau social [Twitter] est désormais une bible pour les investisseurs. Il s’est imposé comme un canal complémentaire de Bloomberg », écrit Les Échos en introduction de son  article.

stock-vector-blue-bird-socializing-on-laptop-and-phone-179202491 media twitterDans cet article qui a causé une polémique, Les Echos citent une étude de Bollen, Mao et Zeng, chercheurs à l’université de l’Indiana et de Manchester, qui, en 2010, ont montré que les données de Twitter pouvaient prédire l’évolution du Dow Jones avec 87,6% de fiabilité.

« Il est possible de « sentir » les états d’âme – irrationnels ou non – des investisseurs de toute farine à partir de l’analyse d’une masse de signes papillonnants (les tweets), soutient l’article de Les Échos. Tout cela semble validé par une étude récente de la Banque centrale européenne (BCE) » , rapporte Rue 89.

Néanmoins, Thomas Renault, « le Captain’, réalisant sa thèse de doctorat sur ce sujet depuis maintenant près de trois ans, a tendance à être assez psychorigide à propos de cette thématique, surtout que les mêmes mythes et les mêmes erreurs reviennent très souvent dans les articles de presse traitant de Twitter en tant qu’outil de « First-Story Detection » (détection d’évènement) et d’analyse du sentiment des investisseurs« , lit-on sur Capitain Economics.

Ne manquez pas: Les médias 100% Twitter connaissent un succès croissant & La Twitterisation de la vie politique, symbole de sa décéhéance

Voici les quelques erreurs classiques sur l’utilisation possible de la « boule de cristal » Twitter pour prévoir l’évolution des marchés, selon le Capitain Economics Thomas Renault.

  • Erreur numéro 1

La première grosse erreur commise par les médias est de reprendre en boucle l’étude de Bollen & Mao de 2011, « Twitter mood predicts the stock market » en annonçant que cette étude montre que « les données de Twitter peuvent prédire l’évolution de l’indice du Dow Jones avec 87,6 % de fiabilité », écrit Thomas Renault.

« Attention, le Captain’ ne dit pas que ce papier est faux ou foncièrement mauvais : l’innovation méthodologique apportée par les auteurs est par exemple très intéressante (utilisation de données Twitter, analyse de sentiment…).

Par contre le Captain’ est clairement sceptique sur les résultats, principalement car la précision du modèle est testée « out-of-the-sample » sur une période allant du 1er Décembre 2008 au 19 décembre 2008, soit 15 jours de trading ! »

  • Erreur numéro 2

stock-vector-cute-bird-108509285 twitter« La seconde erreur, plus récente celle là, consiste à dire que la Banque Centrale Européeenne (BCE) a confirmé le côté « boule de cristal » de Twitter, en se basant sur le papier « Quantifying the effects of online bullishness on international financial markets » publié il y a une quinzaine de jours sur le site de la BCE », écrit Thomas Renault.

Pourtant, et cela est clairement indiqué sur la première page de l’article, les papiers publiés dans les « Statistics Papers » de la BCE ne représentent absolument pas la vision de l’institution.

Aucun des auteurs de ce papier ne travaille pour la BCE (c’est une simple revue qui publie des contributions externes), et ce fameux « nouveau papier de la BCE » est en réalité une reprise avec mise à jour d’un article de 2011 de Mao & al. « Predicting Financial Markets: Comparing Survey, News, Twitter and Search Engine Data« , présenté lors d’un workshop à la BCE « Using Big Data for Forecasting and Statistics », rappelle Capitain Economics.

  • Erreur numéro 3

L’erreur numéro 3 consiste à « voir des causalités partout à partir de simples corrélations. »

Dans l’article des Echos, il est par exemple écrit « A l’époque, Bloomberg en avait également profité pour sauter le pas en ajoutant les messages Twitter à son offre de services financiers quotidiens. Dans les semaines qui suivent, les « flashs crashs » s’enchaînent ».

Alors oui, le fait que des algos de trading haute-fréquence puissent analyser en temps-réel le contenu des tweets (et tout autre flux d’information – articles, blogs, forums…) pour prendre des positions peut en effet déstabiliser les marchés en augmentant la volatilité, poursuit Thomas Renault.

Lisez: Devez-vous laisser un algorithme épargner pour vous ??

« Le Captain’ n’a rien contre cette hypothèse, mais comme toute hypothèse, il va falloir prouver cela empiriquement en « contrôlant » le tout pour considérer l’ensemble des autres explications possibles. Mis à part le piratage du compte Twitter de l’Associated Press, qui a effectivement crée un mini flash-crash avec une causalité identifiée, le rôle de Twitter dans les autres Flash Crash est loin d’être évident. »

Conclusion

La question n’est pas vraiment « est-ce que Twitter peut faire bouger les marchés? », car en présence d’information nouvelle et étant donné la position de la Securities and Exchange Commission, la réponse est clairement OUI, dit le doctorant en économie spécialiste du sujet.

« L’important est de déterminer si cette dissémination de l’information via Twitter plutôt que via un moyen de communication plus classique modifie l’intégration de l’information dans les prix (vitesse d’intégration, volatilité, impact sur le sentiment des investisseurs…) tout en considérant les avantages (plus de transparence) et les risques (manipulations). »

Ne loupez pas: Startup: 5 erreurs à éviter, selon l’Université Stanford & Berkshire Hathaway: bénéfice en baisse de 37% !!! 

Et bien plus encore sur Finobuzz.com, Le Site de la Nouvelle Génération d’Entrepreneurs et de Financiers !!

Suivez nous sur Facebook ou sur Twittter @Finobuzz

Parlez de Finobuzz autour de vous et contribuez à créer la nouvelle génération de financiers et d’entrepreneurs!!

6 réponses à “Twitter est-il vraiment la nouvelle « Boule de cristal » de la Bourse??

  1. Pingback: Les Quants lâchent Wall Street pour les start-up du Bitcoin !!! | Finobuzz·

  2. Pingback: L’économie mondiale est proche de la Déflation, selon Bill Gross | Finobuzz·

  3. Pingback: Gestion des risques: l’effet GICO, « Garbage In, Garbage Out  | «Finobuzz·

  4. Pingback: Gestion des risques: l’effet GIGO, « Garbage In, Garbage Out  | «Finobuzz·

  5. Pingback: Wall Street se tourne vers le Data Mining des réseaux sociaux | Finobuzz·

  6. Pingback: Les journalistes financiers offrent un service inattendu, dit une étude | Finobuzz·

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s