Canada: Récession, pas Récession ??? Le point de vue de Desjardins

stock-photo-canadian-flag-in-front-of-the-beautiful-city-of-vancouver-canada-119379478 canada

Finobuzz – Canada: Récession, pas Récession ??? Le point de vue de Desjardins

S’il a longtemps été admis que le choc pétrolier mettrait l’économie canadienne à rude épreuve en 2015, le constat s’avère beaucoup plus accablant que prévu, écrit Jimmy Jean, économiste principal de Desjardins dans son Point de vue économique du 29 juillet 2015.

« Si bien qu’en juillet, la Banque du Canada (BdC) s’est vue dans l’obligation d’abandonner son discours optimiste maintenu au printemps, pour reconnaître que l’économie subissait un ajustement « notable et complexe ». Même si elle se refuse de qualifier l’événement de récession, la BdC a humblement indiqué s’attendre à ce que les prochains résultats des comptes économiques révèlent une deuxième contraction consécutive du PIB réel. »

Récession ou non ?stock-vector-recession-button-on-computer-keyboard-key-vector-illustration-300127652

Le mot « récession » éveille l’imaginaire en ce qu’il évoque des épisodes particulièrement douloureux, comme l’effondrement économique et financier mondial de 2008 et 2009, la pénible expérience du début des années 1990, ou encore les chocs pétroliers des années 1970, rappelle Jimmy Jean de Desjardins.

Cependant, dans ce cas-ci, deux observations méritent d’être soulignées, écrit l’économiste.

« Premièrement, même si une récession technique consiste en deux trimestres consécutifs de croissance négative, il reste que tant au Canada qu’aux États‑Unis, des entités déterminent les dates afférentes aux cycles économiques. »

Au Canada, Statistique Canada a historiquement joué ce rôle, tandis qu’aux États‑Unis, le National Bureau of Economic Research (NBER) constitue une référence en la matière.

« Ces organismes basent leur jugement non pas uniquement sur l’incidence d’une séquence de contraction du PIB, mais aussi sur l’ampleur de la phase de contraction (du sommet au creux), en plus de corroborer les conclusions tirées par l’analyse du PIB en étudiant le comportement d’un éventail d’autres indicateurs. »

Cette nuance étant apportée, on doit néanmoins reconnaître que la règle informelle des deux trimestres consécutifs s’est « avérée drôlement précise historiquement. »

Autant au Canada qu’aux États‑Unis, depuis 1981, aucune récession officielle ne s’est déroulée sans qu’il y ait deux trimestres consécutifs de contraction, écrit l’économiste de Desjardins.

Dans un deuxième temps, « s’il s’avère que le Canada traverse bel et bien une récession, elle aurait un caractère particulier », dit Jimmy Jean.stock-photo-concept-of-crisis-with-unstable-statistic-bars-177940451 recession contagion domino

Tous les épisodes du genre que le Canada a connu depuis 1960 ont été associés à une récession américaine. « Or, loin d’être en récession, on s’attend à ce que l’économie américaine enregistre une croissance comparable à celle de 2014, qui a été l’une des meilleures années de croissance depuis la crise. »

La désynchronisation des cycles économiques est donc en majeure partie le fruit du choc au sein du secteur pétrolier, dont la taille relative est beaucoup plus importante au Canada qu’aux États-Unis.

« Selon toute vraisemblance, la bonne tenue d’autres secteurs de l’économie canadienne, comme les industries de services, devrait permettre au Canada de s’en sortir sans trop d’ecchymoses. »

Les résultats de croissance du PIB pour le deuxième trimestre seront publiés le 1er septembre, rappelle l’économiste dans son analyse.

« Selon notre scénario actuel, le PIB devrait afficher un fléchissement de 0,5 %, avant de rebondir de 1,8 % au troisième et 2,4 % au quatrième trimestre. »

En 2016, la croissance attendue est de 2,1 %, soit quelque peu au-dessus de la croissance potentielle de l’économie canadienne.

« Si ce scénario se confirme, la récession en 2015 aura été l’une des moins douloureuses que le Canada ait enregistrées au cours des 45 dernières années. »

Conclusion

stock-vector-vector-illustration-of-a-loon-in-front-of-a-canadian-maple-leaf-background-contained-in-clipping-24269749 huard« Qu’elle soit officiellement ou officieusement en récession, l’économie canadienne traverse une période de grande difficulté, mais selon toute vraisemblance, elle parviendra à se tirer d’affaire relativement rapidement », conclut Jimmy Jean.

La reprise pourrait toutefois s’avérer lente, surtout lorsqu’on considère que certains des leviers traditionnels, sur lesquels le Canada pouvait compter jadis en de pareilles circonstances, seront probablement moins efficaces, dit-il.

« Les politiques monétaires aux États‑Unis et au Canada continueront de diverger, mais la BdC devrait se montrer hésitante à s’aventurer en terrain inconnu, d’autant plus que le début de normalisation de la politique monétaire qui approche aux États‑Unis pourrait suffire à abaisser davantage les écarts de taux d’intérêt. »

Selon cette perspective, la devise pourrait encore se déprécier, aidant davantage la cause des exportateurs canadiens. « Toutefois, la Bourse pourrait continuer de décevoir au Canada, surtout si les cours mondiaux des matières premières maintenaient leur trajectoire baissière. »

Lisez l’intégralité de l’étude de Jimmy Jean: Desjardins juillet 2015 Récession Canada

Visionnez la vidéo: Zimbabwe: le lion préféré des touristes tué par un américain

Consultez aussi: Justice: des paysans cambodgiens attaquent Bolloré pour droits « piétinés » + Grèce: réduction de la dette à compter de novembre, selon Tsipras

Et bien plus encore sur Finobuzz.com, Le Site de la Nouvelle Génération d’Entrepreneurs et de Financiers !!

Suivez nous sur Facebook ou sur Twittter @Finobuzz

Parlez de Finobuzz autour de vous et contribuez à créer la nouvelle génération de financiers et d’entrepreneurs!!

11 réponses à “Canada: Récession, pas Récession ??? Le point de vue de Desjardins

  1. Pingback: Fifa: Attention, « la Main de Dieu  de Maradona arrive !!! | «Finobuzz·

  2. Pingback: Couac au CFA Institute: divulgation prématurée des résultats de l’examen niveau 3 | Finobuzz·

  3. Pingback: Le déclin du marché des tablettes se poursuit | Finobuzz·

  4. Pingback: La nouvelle économie: l’ancien chasseur chassé… | Finobuzz·

  5. Pingback: PME: Gestion de crise pour les nuls [Infographie] | Finobuzz·

  6. Pingback: Alan Greenspan: « C’est extrêmement dangereux  !! | «Finobuzz·

  7. Pingback: Finobuzz·

  8. Pingback: Québec: L’Université Laval touche une subvention historique de 98 M$ | Finobuzz·

  9. Pingback: Canada: faible hausse des salaires en 2016, selon Morneau Shepell | Finobuzz·

  10. Pingback: Canada: les impacts de la récession sur la Bourse, selon Disnat | Finobuzz·

  11. Pingback: Canada: les impacts de la récession sur la Bourse de Toronto, selon Disnat | Finobuzz·

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s