HFT: le pays de Gandhi veut s’attaquer aux « nouveaux loups de Wall Street »

stock-photo-stock-market-price-on-display-153566300

Le gendarme de la Bourse indienne est à deux doigts de sauter dans le wagon des mesures anti négociateurs à haute fréquence, rapporte le magazine Traders. Le pays de Gandhi chercherait à contrôler la croissance des activités des robots traders et de la négociation algorithmique, dit le magazine.

La Securities and Exchange Board of India (SEBI), le régulateur du marché boursier de l’Inde, serait en train de réfléchir à l’introduction d’une période de blocage (lock-in) pour les ordres provenant d’algorithmes et des traders à haute fréquence, selon le journal Hindu BusinessLine cité par Traders Magazine.

L’objectif du gendarme de la Bourse du royaume des Maharajas serait d’aider à la vérification des manipulations de marchés par certains négociateurs. En effet, depuis le flash crash de 2010 la technologie et les robots traders sont de plus en plus montrés du doigt par les investisseurs.

Depuis la sortie du livre Flash Boys de Michael Lewis l’année dernière, qui dénonce les pratiques employées par le High Frequency Trading (HFT), la pression s’est encore accrue sur les épaules des négociateurs qui achètent ou vendent des titres financiers à une vitesse plus rapide que la lumière.

Nous parlons ici d’ordres exécutés dans un laps de temps inférieur à la milliseconde, bien plus court que le simple clignement d’un oeil, et c’est là que ça pose problème. De plus en plus d’observateurs accusent les high frequency traders de comportement prédateur et de manipulation des cours!

Si l’Inde franchit le pas des mesures anti-HFT, la Bourse du pays de Gandhi sera le dernier marché actions au monde à considérer une modification de sa structure de marchés.

Toutefois, une période de blocage des ordres telle que mentionnée par le Hindu BusinessLine est une solution peu probable, pensent les experts.

« Introduire une période de gel des ordres n’est pas une solution au problème », dit un haut placé de la chambre de compensation indienne cité par Traders Magazine. « Améliorer la capacité de surveillance est la solution! »

Un autre expert cité par le magasine affirme aussi qu’il est possible d’écrire des algorithmes qui feront ce qu’ils font actuellement, mais après prise en compte de la période de lock-in.

D’après la SEBI, la part des ordres en provenance d’algorithmes sur le total des ordres et la part des ordres annulés en provenance de ces programmes informatiques sur le total des ordres annulés est de 90%.

Sur le même sujet : HFT: « Les nouveaux loups de Wall Street », le documentaire de Canal +

Source: John D’Anton Jr. (2015), India Might Seek to Curb HFT and Algorithmic Trading, Traders Magazine.

4 réponses à “HFT: le pays de Gandhi veut s’attaquer aux « nouveaux loups de Wall Street »

  1. Pingback: « Flash Boys : le programmeur de Goldman Sachs relaxé | «Finobuzz·

  2. Pingback: Monnaie virtuelle: Citibank travaille à concurrencer le Bitcoin | Finobuzz·

  3. Pingback: Une tempête parfaite pour le pétrole? | Finobuzz·

  4. Pingback: Quel type d’entrepreneur êtes-vous? | Finobuzz·

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s